Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 00:04




Photobucket

Un dernier article sur ce cimetière
Toujours des monuments imposants

 Photobucket
Ces escaliers nous donne une petite idée
sur la taille de ce cimetière
 Photobucket
Ferdinand Victor Eugène Delacroix,
 né le 26 avril 1798 à Charenton-Saint-Maurice (Seine),
mort le 13 août 1863 à Paris , est un peintre français majeur du mouvement romantique, apparu, en peinture,
au début du XIXe siècle
.



Photobucket
Allan Kardel,
 fondateur de la philosophie Spirite


Photobucket
La tombe d'Edith Piaf, très bien entretenue
et joliment fleurit
que dire sur cette grande Dame,
 je ne l'ai pas connue, elle est décédée bien avant que je naisse mais je l'ai découverte bien après

 Photobucket
Édith Piaf née Édith Giovanna Gassion le 19 décembre 1915 à Paris,
morte le 10 octobre 1963 à Grasse
est une chanteuse française de music-hall et de variétés.
 Surnommée à ses débuts « la Môme Piaf »,
on lui doit de très nombreux succès du répertoire francophone comme
 La Vie en rose, Non, je ne regrette rien, Hymne à l'amour,
 Mon légionnaire ou Milord.
Personnalité hors norme, elle a inspiré de nombreux compositeurs, fut le mentor de nombreux jeunes artistes et a connu une renommée internationale, malgré une fin de carrière rendue difficile par de graves problèmes de santé. Édith Piaf fut aussi comédienne au théâtre et au cinéma.
 
Photobucket
 Enfant du spectacle, née dans la misère, elle est la fille de Louis Alphonse Gassion, artiste de cirque contorsionniste et d'Annetta Maillard (1895-1945), Line Marsa de son nom d'artiste, chanteuse de rue d’origine française, italienne par son père et algérienne kabyle par sa mère.
 Le prénom « Édith » est choisi en référence à l'infirmière anglaise Edith Cavell, morte en héroïne
 quelques mois plus tôt.


Je ne vais pas vous écrire toute sa vie, il y a tellement à dire sur cette grande dame
mais si vous voulez tout savoir, vous pouvez cliquer
 ici
un lien parmi tant d'autres

 Photobucket
Maintenant voici Henri Salvador
Je ne vais pas vous mentir, je n'en n'était pas fan
mais bien sûr quelques chansons de lui m'ont marqué

  Le Loup, la Biche et le Chevalier (Une chanson douce)
Le Travail c’est la santé ; Zorro est arrivé
.

Il repose ici avec son épouse

Photobucket
Voilà donc notre balade au père Lachaise qui se termine



Photobucket


A Samedi

Photobucket
Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 00:00
Photobucket

Honoré de Balzac, né Honoré Balssa à Tours le 20 mai 1799 (1er prairial an VII) et mort à Paris le 18 août 1850, est un écrivain français.
Il a été à la fois critique littéraire, essayiste, dramaturge, journaliste, imprimeur, mais on retient surtout de lui son immense production romanesque qui compte 137 romans et nouvelles parus de 1829 à 1852. Travailleur forcené, fragilisant sa santé déjà précaire par des excès (il mourra d'ailleurs prématurément à 51 ans), endetté par des investissements hasardeux, fuyant ses créanciers sous de faux noms dans différentes demeures, Balzac a vécu de nombreuses liaisons féminines avec des aristocrates et il a finalement épousé la comtesse Hanska en 1850, après l'avoir courtisée pendant près de vingt ans.


 Photobucket
Honoré de Balzac est un des maîtres incontestés du roman français dont il a abordé plusieurs genres : le roman historique / politique, avec Les Chouans, le roman philosophique avec le Le Chef-d'œuvre inconnu, le roman fantastique avec La Peau de chagrin, le roman "poétique" avec Le Lys dans la vallée. Mais ses romans réalistes et psychologiques les plus célèbres comme Le père Goriot ou Eugénie Grandet, qui constituent une part très importante de son œuvre, ont induit, souvent, une classification réductrice d'« auteur réaliste»[4], alors que l'on trouve chez lui de nombreuses traces du romantisme de l'époque, notamment la place faite au sentiment amoureux dans Les Chouans ou Le Lys dans la vallée, au fantastique dans La Peau de Chagrin), ou encore aux déchirements du génie dans Louis Lambert
 Photobucket
Nous sommes surpris par ce monument tout en verre ,
il était impressionnant

 Photobucket
Je n'ai trouvé aucun renseignement
 concernant cette princesse
 Photobucket
J'aime bien cette photo avec le reflet des arbres
 Photobucket
Issu d'une famille aisée, Ticky Holgado abandonne relativement tôt les études, préférant se lancer dans une carrière plus séduisante
de musicien et de chanteur.

De galas en concerts, il sympathise avec quelques grandes vedettes de l'époque yé-yé, devenant même le secrétaire particulier de Claude Francois, puis de Johnny Hallyday à la fin des années 60.
 Un pied dans le show-business, il fait une première apparition au cinéma en 1980 dans Les Surdoués de la première compagnie, une série Z signée Michel Gérard, puis dans Putain d'histoire d'amour de Gilles Béhat (1981).
Après une multitude de petits rôles dans des films à l'humour plutôt potache, il change de registre et interprète en 1987 un inspecteur dans Les Keufs de Josiane Balasko. En 1991, grâce à son interprétation de Crayon, le SDF bavard et maladroit d'Une époque formidable, réalisé par Gérard Jugnot, Ticky Holgado connaît la consécration et impose son image d'acteur populaire et gouailleur. Bien que rarement en tête d'affiche, il est ensuite très présent dans le paysage du cinéma français.
On le retrouve dans Gazon maudit (Josiane Balasko, 1995), Le Plus beau métier du monde (Gérard Lauzier, 1996), ou encore Le Schpountz (Gerard Oury, 1999). En 1999, il décroche enfin un premier rôle dans Le Sourire du clown, un polar signé Eric Besnard avec Bruno Putzulu.
Au cours d'une carrière riche en seconds rôles de qualité, Ticky Holgado, comédien fidèle, aura forgé de solides amitiés avec les cinéastes français les plus renommés, tels Gérard Jugnot, Jean-Pierre Jeunet (Delicatessen, La cité des enfants perdus, Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, Un long dimanche de fiançailles) ou Claude Lelouch (Les Misérables, Hommes, femmes : mode d'emploi, Les Parisiens).

 Photobucket
Né en 1948, Philippe Khorsand a très vite la vocation d’être acteur.
Il s’inscrit notamment au Cours Simon à l’âge de 15 ans.
 C’est là qu’il rencontre Jean-Michel Ribes, avec qui il sera amené à travailler très régulièrement.
Philippe débute au cinéma dans un film de Georges Lautner,
 “Attention, une femme peut en cacher une autre”.
 En 1966, il fonde avec Ribes la compagnie de théâtre du Pallium. Philippe est connu pour des seconds rôles dans différents films comiques et également pour sa participation à la série mythique “Palace”.
En 1989, il devient pensionnaire de la Comédie Française.
En tout, Philippe a joué dans plus de 30 pièces de théâtre dont 10 mises en scène par son comparse Ribes.
Ces dernières années, Philippe Khorsand était visible à la télévision pour une publicité de la MAAF. Philippe nous a quitté le 29 janvier 2008 à la suite d'une hémorragie interne...Il était âgé de 59 ans...


Photobucket
Marie Trintignant , née à Paris le 21 janvier 1962 et décédée à Neuilly-sur-Seine le 1er août 2003, France, est une actrice française,
fille de Nadine et Jean-Louis Trintignant.
Elle commence sa carrière d'actrice de cinéma en 1966 à l'âge de quatre ans avec Mon amour, mon amour de Nadine Trintignant au côté de son père Jean-Louis Trintignant, avant d'enchaîner dans d'autres films de sa mère.
En 1979, alors qu'elle a 17 ans, sa carrière d'actrice commence véritablement avec Série noire (1979) d'Alain Corneau (dont le scénario est tiré d'un livre de Jim Thompson - A Hell of a woman - et les dialogues de l'écrivain oulipien Georges Perec) qui entre dans les annales du film noir grâce à l'ambiance sombre et désespérée qui en émane.
C'est dans les années 1980 qu'elle prend toute sa dimension grâce à Claude Chabrol. Son timbre de voix grave et son regard profond sont mis en valeur dans Une affaire de femmes - film dans lequel elle incarne une prostituée, amie du personnage incarné par Isabelle Huppert - et dans Betty, dans lequel elle tient le premier rôle, un personnage d'alcoolique en rupture avec sa famille bourgeoise et qui provoque le désordre dans le couple qui la recueille. Dans les années 1990, elle a le premier rôle dans Une nuit d'été en ville de Michel Deville. Elle se met à la comédie avec des films comme Cible émouvante ou encore ...Comme elle respire, deux films de Pierre Salvadori où elle donne la réplique à Guillaume Depardieu. En 2000, sous la direction de sa mère Nadine Trintignant, elle joue le rôle d'une militante du droit à l'avortement dans le téléfilm Victoire ou la douleur des femmes.
La diversité de ses rôles en fait une actrice énigmatique difficile
 à classer dans un registre précis.
Rapatriée en France le 31 juillet 2003 en état de mort cérébrale, suite à un coma profond provoqué par les coups portés par son compagnon Bertrand Cantat au cours d'une dispute, dans la nuit du 26 au 27 juillet 2003
(alors qu'elle tournait le téléfilm Colette, une femme libre à Vilnius en Lituanie), elle meurt le lendemain, 1er août 2003, à Neuilly-sur-Seine. Marie Trintignant a été enterrée au cimetière du Père Lachaise (45e division) le 6 août 2003, par une foule vêtue de clair comme l’avait demandé sa famille,
ont rapporté les journaux.
 Son cercueil a alors été recouvert de tournesols, sa fleur favorite.
Le matin, un hommage avait réuni des proches au théâtre Édouard-VII pour des lectures de textes et chansons joués ou appréciés par Marie Trintignant. Le 13 mai 2007, Bertrand Delanoë, maire de Paris, a inauguré un square en son hommage : le square Marie-Trintignant est situé entre l'hôtel de Sens et la Seine, rue de l'Ave-Maria, dans le 4e arrondissement


Photobucket
Sophie Daumier, de son vrai nom Élisabeth Simonne Juliette Clémence Hugon, comédienne française est née le 24 novembre 1934 à Boulogne-sur-Mer et est décédée le 1er janvier 2004 à Paris.
Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (division 45). Fille du compositeur de musique classique Georges Hugon, Sophie Daumier suit des études de danse classique au Châtelet (Paris) et des cours de dessin.
 À 16 ans, elle part en tournée à l'étranger avec une troupe de ballet de French Cancan, sous le pseudonyme de Betty Hugon. Dotée d'un physique à la Brigitte Bardot, Sophie Daumier est engagée au cabaret de La Nouvelle Eve comme chanteuse fantaisiste, sous le pseudonyme de Betty Laurent.
Elle devient par la suite comédienne de théâtre, après avoir suivi les enseignements de Pierre Dux et de Raymond Girard. Elle débute au cinéma en 1955, dans "Paris canaille", sous le pseudonyme de Betty Daumier. Au début des années 1960, elle a une liaison avec le rocker Vince Taylor. En 1963, elle tourne "Dragées au poivre", film musical, aux côtés de Claude Brasseur et de Francis Blanche, et où elle rencontre Guy Bedos, déjà croisé au théâtre dans Cyrano de Bergerac. À cette époque, elle a un fils de 7 ans, Philippe, qui chante d'ailleurs une des chansons du film, "Lili Gribouille", et que Guy Bedos reconnaîtra plus tard. Philippe sera atteint plus tard par la même maladie que sa mère. Elle perce vraiment au théâtre dans "Patate", de Marcel Achard, qu’elle joue pendant six ans. C'est à cette époque que, sur les instances de Marcel Achard, elle se choisit un nouveau prénom, Sophie, et un nom de scène définitif, Daumier, nom de jeune fille de sa mère. Guy Bedos et Sophie Daumier vont finalement unir leurs destins à l'occasion du spectacle "Milord L’Arsouille". Ils se marient en 1965. Leur carrière commune durera une dizaine d'années. Ils interprètent ensemble de nombreux sketchs, écrits par Jean-Loup Dabadie, notamment « La drague » (1972), qui connut un immense succès populaire et qui reste la référence de leurs duos, « Tête-bêche » ou « Les vacances à Marrakech ». Sophie Daumier exprimait ainsi ses immenses talents de comédienne, composant avec aisance des personnages de jeune femme tour à tour drôle, peste, ironique, tendre, grimaçante ou boudeuse, en contrepoint de son visage d'ange. Sophie Daumier et Guy Bedos divorcent en 1977. Sophie Daumier poursuit sa carrière de son côté, jouant notamment dans "Une histoire simple" (1978), de Claude Sautet. Deux ans plus tard, elle publie des souvenirs teintés d'amertume : « Parle à mon cœur, ma tête est malade ». Atteinte, comme sa mère et son fils, par la chorée de Huntington, maladie génétique qui entraîne une dégénérescence neuronale irréversible, elle est contrainte de réduire ses activités. En 1988, pendant la comédie musicale "Starmania", elle lance un appel pour qu'on vienne en aide aux victimes de cette maladie.
Décédée la nuit de la Saint-Sylvestre, ses obsèques sont célébrées à l'église Saint-Roch (Paris), paroisse des artistes, le 1er janvier 2004. Sophie Daumier est enterrée au cimetière du Père-Lachaise (45e division),
sous une simple plaque de ciment, entre les sépultures
de Marie Trintignant et Gilbert Bécaud.


Photobucket

Gilbert Bécaud (24 octobre 1927 à Toulon, 18 décembre 2001 à Paris), inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 45), de son vrai nom François Gilbert Léopold Silly (du nom du mari de sa mère à sa naissance, directeur des jeux), est un chanteur compositeur, pianiste et acteur.
Il reprend par la suite le nom de son père biologique, « Bécaud ». Il se produisit 33 fois sur la scène de l'Olympia où il y gagna son surnom de "Monsieur 100 000 volts". Il laisse l'image d'un homme électrique, toujours en mouvement. Sa cravate à pois, ses quelques 400 chansons et sa main sur l'oreille lors de ses concerts sont d’autres images qui ont marqué les esprits. Bécaud se glissait d'une chanson à l'autre dans les personnages très différents décrits par ses trois auteurs, maintenant son public en éveil... et enthousiaste si l'on en juge par les fauteuils souvent cassés par l'agitation du public. Dans les années 1990, Bécaud collabore avec Mick Lanaro pour l'album : "Une vie comme un roman" chez BMG 1993, avec son fils Gaya Bécaud en 1996 pour l'album "Ensemble" puis avec André Manoukian pour l'album : "Faut faire avec..." EMI 1999.
Sa cravate à pois était pour lui un fétiche et un porte-bonheur car elle a une histoire : Gilbert avait étudié le piano et, encore jeune, cherchait du travail.
Il s'est présenté pour faire un essai dans un piano-bar qui recherchait un pianiste remplaçant (le pianiste habituel était Jacques Datin).
Mais le patron lui a dit que c'était impossible, compte tenu de l'image de marque de son établissement, car il ne portait pas de cravate.
 Comme il était accompagné de sa mère qui portait une robe bleue à pois blancs, celle-ci a immédiatement découpé le bas de son vêtement pour en faire un semblant de cravate que Gilbert a noué autour de son cou avant de retourner voir le patron du bar, qui l'a laissé jouer et l'a immédiatement embauché. Depuis ce jour, Gilbert Bécaud s'est toujours présenté sur scène avec une vraie cravate à pois, sans jamais changer de modèle, en souvenir de ce premier épisode de sa carrière.

 Gilbert Bécaud se produisait toujours sur scène avec le même piano qui avait une particularité : il était légèrement incliné. En effet, Gilbert tenait à voir la salle lorsqu'il était assis au piano et, pour cela, il avait demandé à Jacques Dinnat (son régisseur) de faire couper l'un des trois pieds de l'instrument afin de lui donner l'inclinaison nécessaire, ce qui a été réalisé par un menuisier de la région parisienne. Cette inclinaison, à peine visible pour un œil non averti, était suffisante pour obtenir le résultat voulu, sans être gênante pour son jeu ou celui de Gilbert Sigrist, pianiste qui l'accompagnait alors régulièrement.


Photobucket

c'est vrai qu'il y a de la lecture, mais j'ai découvert plein de petites choses sur ces personnalités
que je ne connaissais pas forcément


 Photobucket

Mardi soir
vous verrez, d'autres personnalités;
Edith Piaf, Henri Salvador entre autres




Photobucket
Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 00:00

Merci pour vos petits messages
mais je vais beaucoup mieux

 la p'tite journée de repos d'hier
m'a requinquer
Je peux donc aller au match, ce soir


Photobucket

Vous vous souvenez que nous étions allés
 à Paris
au moment des fêtes, et je vous disais que j'avais encore des photos du cimetière du Père Lachaise à vous montrer
et bien les voilà

Photobucket

Bon c'est vrai que généralement ce n'ai pas un endroit où j'aime aller me promener mais celui-ci, on en entend tellement parler
que nous avons donc fait les curieux ! ! !
J'ai été particulièrement déçue, je m'attendais à voir
toutes les personnalités regroupées au même endroit mais non,
il faut chercher,
et chercher dans un cimetière ce n'est pas
spécialement génial

Photobucket

UN PEU D'HISTOIRE.
 

C'est sur le plan Jouvin de Rochefort datant de 1690 , qu'une représentation d'une grande partie des terrains constituant l'actuel cimetière du Père Lachaise, apparaît sous la dénomination de "folie Renault".
Ce nom vient d'un riche commerçant , qui en 1430 acheta le terrain à l'archevêché de Paris

. Photobucket

En 1626 , l'ordre des jésuites se porta acquéreur du domaine et l'appelèrent Le clos Mont louis.
Le nom actuel provient d'un illustre occupant le révérend père La Chaise qui était le confesseur et conseiller de LOUIS XIV ,et qui pris part en autre à la révocation de l'édit de Nantes. L'ordre des jésuites fut dissous le 23 avril 1762, et Le clos Mont Louis vendu aux enchères.

 Photobucket
Les remous de la révolution passés, la nécessité de réorganiser l'inhumation des morts devient primordiale pour Paris. L'idée de rechercher un emplacement en dehors de la ville vient du préfet de la seine Mr Frochot.
 Photobucket

Le 1 er mai 1804 paraît l'arrêté décrétant que le clos Mont Louis est érigé en cimetière.
 L'ouverture est fixée le 21 mai 1804. La première personne à y être enterré, est un modeste porte sonnette d'un commissariat de police.
Le 12 juin 1804 Napoléon décide qu'aucune inhumation ne pourra se faire en dehors du cimetière du Père Lachaise. Ceci est le début d'un commerce et d'une réglementation minutieuse, dont les concessions à perpétuité.


Photobucket

Une campagne de publicité ( et oui déjà !! ) fut lancée .
On y transféra les dépouilles de personnages célèbres.
Les notables se firent construire de splendides tombeaux par les plus grands artistes de l'époque. Le 20 février 1850, après de nombreux agrandissements , la dernière acquisition de terrain eut lieu. On y ajoute ainsi 17 hectares portant la superficie totale à 41 hectares. Malheureusement cette partie n'à pas été traitée avec goût et on est frappé du contraste qui existe entre les deux parties du cimetière.


Photobucket


 Le préfet Mr Frochot utilisa la configuration du terrain existant, et conserva la plupart des voies carrossables. L'utilisation des ressources de ce parc, donne ce caractère inimitable même encore à l'heure actuelle. Cette partie est appelée le vieux cimetière et est directement accessible de l'entrée principale.

Photobucket
La tombe d'Oscar Wilde est surprenante, beaucoup de monde vient lui rendre hommage
Oscar Wilde, de son nom complet Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde, est un écrivain irlandais, né à Dublin, Irlande le 16 octobre 1854, 21 de la rue Westland Row et mort à Paris d'une méningite (bien que les scientifiques soient toujours dubitatifs sur ce sujet), le 30 novembre 1900.

 
Photobucket
 Oscar Wilde est le fils de Sir William Robert Wills Wilde, chirurgien irlandais, et de Jane Francesca Elgee ("Speranza"), poétesse et nationaliste irlandaise. Oscar fait d'abord de brillantes études au Trinity College de Dublin, puis au collège Magdalen d'Oxford ; il s'y distingue par son goût pour la discussion, le raffinement, ce qui lui vaudra d'être raillé par ses camarades. Cela ne l'empêcha pas de défendre avec les poings sa réputation (son frère était boxeur), ce qui est quelque peu paradoxal et contredit l'image de dandy qu'il laissera à la postérité. Lord Alfred Douglas, surnommé « Bosie », et Oscar Wilde. En 1878, il reçoit le Newdigate Prize pour son poème sur Ravenne. Il en profite pour créer le mouvement de l'Art pour l'Art. Après l'obtention de son diplôme à Magdalen, Wilde retourne à Dublin, où il rencontre Florence Balcombe, dont il s'amourache. Quand il apprend ses fiançailles avec Bram Stoker, Wilde lui annonce son intention de quitter définitivement l'Irlande.



Photobucket
J'ai donc fait quelques recherches concernant cet écrivain tant estimé, pour tout savoir sur cet homme,
je vous invite à cliquer ici

Photobucket



A samedi


Photobucket




Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 00:00
Des petits contretemps m'empêchent de venir vous voir,
 plus régulièrement
Je fais mon possible pour y remédier


 
Photobucket
Nous sommes sur l'avenue des champs élysées

Photobucket
Il fait froid
et les fontaines sont gelées
 Photobucket
Ces décors sont beaux

Photobucket
Au fond,
 on voit l'avenue des champs élysées


Photobucket
Soit disant que c'est la plus belle avenue du monde,
mais je suis déçue des décos
Nous venons depuis 3 ans,
 et nous voyons toujours la même chose
 Certaines petites villes font des efforts
 et sont bien plus jolies que cette avenue

 Photobucket
Il ne me reste plus qu'à vous montrer
 le cimetière du père Lachaise,
 mais j'y reviendrai plus tard car
je ne vous ai pas encore montrer mes photos de l'hiver
de ces derniers jours
 Photobucket

A jeudi

N'hésitez pas
   à signer
mon livre d'or


Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 00:00
Photobucket Comme promis,
voici la tour Eiffel

Océane aurait aimé y monter
mais il y avait 1h30 d'attente pour l'ascenseur


  Et 1h d'attente par les escaliers, il faisait beaucoup trop froid pour attendre

Nous l'avons donc
 simplement contempler d'en bas

Photobucket

Je n'ai pas grand chose à vous dire
 concernant la dame de fer,
je vais donc mettre des renseignements
que j'ai eu sur le Net

 
Photobucket


La tour Eiffel, initialement nommée tour de 300 mètres,
est une tour de fer puddlé construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'exposition universelle de 1889.
 Situé à l'extrémité du Champ-de-Mars, en bordure de la Seine, ce monument parisien, symbole de la France et de sa capitale est le neuvième site le plus visité du pays en 2006 et le premier monument payant visité au monde avec 6,893 millions de visiteurs en 2007.
D'une hauteur de 300 mètres à l'origine, prolongée par la suite de nombreuses antennes culminant à 324 mètres, la tour Eiffel est restée le bâtiment le plus élevé du monde
pendant plus de 40 ans.
 Utilisée dans le passé pour de nombreuses expériences scientifiques, elle sert aujourd'hui d'émetteur de programmes radiophoniques et télévisés


 Photobucket

Initialement haute de 312,27 m avec le drapeau, puis de 320,75 m après la construction de l’antenne du poste émetteur de télévision en 1957, actuellement 317,96 m, elle fut construite face au palais du Trocadéro, construit également pour l’Exposition universelle.

Photobucket

Tiens on s'amuser un peu,
 prenons là en photo mais dessous


Photobucket


Elle devait par ailleurs être détruite à l’expiration de la concession (1909) et fut sauvée grâce à sa reconversion dans le domaine militaire, puis par l’installation d’un radio émetteur civil.

Photobucket



Depuis, la tour Eiffel s’est incorporée à la physionomie de Paris. Par un juste retour des choses, les poètes
(Apollinaire, Fargue, Cocteau, etc.)
et les peintres du XXème siècle, ces derniers surtout, ont su voir ce que cette construction unique apportait de nouveau : non pas tant Pissarro ou Utrillo, ni même Van Dongen, qui ne la peignent que parce qu’ils peignent Paris, mais surtout Delaunay, dont les théories en peinture, de même que celles de Pevsner, sont liées à une vision « dynamique » de la tour.


Photobucket


Tout à coup,
elle se met à scintiller bleue
 alors j'ai fait une petite vidéo,
 histoire de l'immortaliser


Et bien voilà ; vous avez vu la tour Eiffel,
Mardi,
je vous emmène,
 sur la plus grande avenue du monde,
les champs élysées


 Photobucket
N'hésitez pas
   à signer
mon livre d'or


Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 15:30



Photobucket

Il est temps pour nous
de quitter Montmartre


Photobucket
Nous y avons passé,
une bonne partie de l'après-midi

 Photobucket
Vous voyez sur les photos,
la nuit commence à tomber


Photobucket

Une immense tour carrée servant de clocher renferme, entre autres cloches, la plus grosse cloche de France.
Baptisée la Savoyarde, elle a été fondue à Annecy en 1895 par les frères Paccard.
Elle mesure 3 mètres de diamètre et pèse 18 835 kg.
 Quant à son support, il pèse 7 380 kg.
Le marteau qui la frappe pèse quant à lui 1 200 kg.
Elle fut offerte à la basilique par les quatre diocèses de la Savoie, et arriva sur la butte le 16 octobre 1895, ce qui fut un événement parisien.


Photobucket

Il faisait froid,
mais là il faut vite qu'on aille se réchauffer
allons chercher le métro
 Photobucket
Vous reconnaissez là ! ! !
le sacré coeur; il est différent au soir


Photobucket
Voilà,
bye bye Montmartre

Lundi, je vous emmène
voir la tour Eiffel
 Photobucket
A samedi

 Photobucket

N'hésitez pas
   à signer
mon livre d'or


Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 00:03
Photobucket

Continuons notre balade
parmi les artistes


Photobucket
C'était trop bien
Océane essayait de les reconnaître

Photobucket
On avait vu la personne qui posait
je vous assure que c'était très ressemblant

 Photobucket

Une jolie façade sur la place

Photobucket
Un gros père Noël devant un magasin

Photobucket

 
Nous avons été attirés,
par cette boutique

Photobucket
Voilà J'ai fini avec cette place aux artiste,
 nous allons donc redescendre

Je vous dis à jeudi
 Photobucket


 N'hésitez pas
   à signer
mon livre d'or


Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 00:04
Photobucket

La place du tertre est située à quelques mètres
de la Basilique du Sacré-Coeur
 à une hauteur de 130 m d'altitude


Photobucket

Oh mince,
 il y a quelqu'un qui passe au même moment,
 je recommence
Il était excellent ce mime

Photobucket

Centre de ce quartier artistique et bohême de la capitale, elle est la place des artistes et le cœur vivant de Montmartre. Endroit insolite de Paris, elle a été imaginée et créée par les artistes peintres à la fin des années 40. Pissarro, Steinlen, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Modigliani, Picasso et beaucoup d’autres y ont vécu et y ont développé des courants artistiques comme l’Impressionnisme, les Cubisme, Fauvisme, Futurisme, et Surréalisme.
 Photobucket
• des Peintres, qui utilisent toutes les techniques de peinture (Huiles, acrylique, aquarelles, collages…)
 
• des Caricaturistes (portraits humoristiques)

 Photobucket
des Portraitistes (crayon, fusain, pastel)

 Photobucket

des Silhouettistes
(votre profil découpé au ciseau )


Photobucket
Je n'ai pas fini avec ces artistes

Photobucket
A mardi
pour la suite

N'hésitez pas
   à signer
mon livre d'or


Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 00:01
Hier il était impossible
de laisser des coms  ,
 




Photobucket
La nuit commençait à tomber,
 les couleurs étaient superbes

 Photobucket
Encore une photo de la dame de fer,
de toutes façons nous irons la voir de près


Photobucket
super une photo globale
le soleil, la tour Eiffel et l'arbre


Photobucket
Une statue à l'entrée
 

Photobucket
Le Chevalier de La Barre fut torturé et décapité à 19 ans pour "ne pas avoir salué une procession".
Le procès fait apparaître la collusion entre l'évêque et le procureur du roi.


Photobucket

Il était tranquillement installé
 à côté du sacré coeur


Photobucket
Au début on croyait que c'était une statue,
 il ne bougeait pas
ils sont super ces mimes


Photobucket
 




  Lundi,
je vous emmènerai voir
les peintres place du Tertre,



beaucoup d'entre vous me le demande ! ! !
Encore un peu de patience

Photobucket


N'hésitez pas
   à signer
mon livre d'or


Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 00:01
Désolée mais vous ne verrez pas de photo
de l'intérieur de la basilique,
 c'est interdit
Photobucket

Une vue plongeante sur le choeur et à l’extérieur,
 d’une vue panoramique sur Paris par temps clair,
s’étend sur 50 Km à la ronde

 Photobucket
En bas de la photo, on voit un gars qui jouait avec un ballon, je peux vous dire qu'il était balaise, car il n'avait pas beaucoup d'espace et derrière lui c'était le vide
 Photobucket
Quelques animations comme ce petit train touristique
Ce petit train part de la Place Blanche, face au Moulin Rouge, et vous emmène faire un tour de 40 minutes avec un arrêt Place du Tertre, au cœur de la Butte Montmartre.
Un bon moyen de visiter sans fatigue la Basilique du Sacré-Coeur

 Photobucket
Ce monsieur très sympatique
fabriqué des petits chiens

 Photobucket
Océane lui en a demandé 1,
elle voulait un petit chien noir
qui ressemblerait à Ulka

 Photobucket
Et voilà le résultat,
il est mignon n'est ce pas

 Photobucket
La vue que l'on avait de la haut
 Photobucket
J'ai essayé de photographier le soleil
 Photobucket
Super on voit la tour Eiffel mais avec mon
 "petit" zoom,
ce n'est pas terrible

 Photobucket
Ne vous inquiétez pas
la tour Eiffel, vous la verrez plus tard
 Photobucket

Je vous retrouve
Jeudi

N
'hésitez pas
   à signer
mon livre d'or


Repost 0
Published by ocepaco - dans Paris
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'Océcoul
  • Le blog d'Océcoul
  • : Bonjour, sur ce blog vous y verrez des photos : de la nature, d' animaux bref tout ce que l'on peut photographier
  • Contact

Texte Libre





Texte Libre

Météo



 
 

 
 

Texte Libre

compteur visite